• L’Algérie bat l’Egypte 3 à 1

    Stade Opow Mustapha-Tchaker de Blida, affluence record, en nocturne,  arbitrage de M. Daniel Bennett, assisté de MM. Toko Malebo et Yugesh Anjith

    Égypte : Essam El-Hadry, Wael Gomaa, Hany Saïd, Ahmed Hamed, Sayed Moawad, Ahmed Fathy, Hosny Abd Rabou, Mohamed Shawky, Mohamed Aboutrika, Mohamed Zidan, Amr Zaki
    Entr. : Hassen Shehata

    Algérie : Gaouaoui, Halliche, Belhadj, Bougherra, Yahia, Mansouri, Lemouchia, Ziani, Matmour, Djebbour et Ghezzal
    Entr. : Rabeh Saâdane


    La sélection nationale de football a battu hier son homologue égyptienne sur un score sans appel de 3 à 1, comptant pour la deuxième journée des éliminatoires de la CAN et du Mondial-2010. Une victoire, ô combien précieuse, qui permet non seulement à l’EN de prendre les commandes de ce groupe, mais aussi maintenir ses chances intactes pour la course au Mondial-2010. De son côté, l’Égypte vient de marquer le pas en hypothéquant sérieusement ses chances pour la course au Mondial sud-africain. Pour revenir à la rencontre proprement dite, d’emblée, les Algériens annoncent la couleur par l’entremise de Djebour. Ce dernier d’un geste technique met en vent deux défenseurs avant de décocher une frappe qui sera interceptée par le gardien égyptien Al-Hadry. Le ton est donné pour ce big match entre l’Algérie et l’Égypte. Le jeu, par la suite, s’est concentré au milieu du terrain entre les deux protagonistes. Décidés à bousculer la défense des Pharaons, les Verts tentent de faire le jeu par des passes courtes, mais la bonne organisation des Égyptiens a privé les Fennecs de trouver des solutions en attaque en dépit de l’abattage de Djebour qui a créé une autre occasion à la 17’ quand, sur un corner bien botté par Belhadj, Djebour place une tête qui oblige Saïd à dégager le ballon en corner. Voulant presser son adversaire, les Algériens tentent de passer par les ailes face aux Pharaons qui ont bloqué toutes les issues. De son côté, les protégés de Shehata ont opéré par des contres qui ont failli faire mouche. En effet, usant d’un jeu rapide, les Égyptiens étaient à deux doigts de trouver le chemin des filets lorsque Abou Trika (35’) reprend instantanément un service de Zidane, heureusement que le ballon est passé à côté du cadre. Ce n’était que partie remise puisque deux minutes plus tard, c’est au tour de Zidane de se mettre en évidence d’un tir puissant des 30 mètres. La suite de la première période n’apportera aucun changement au tableau d’affichage et c’est sur ce score de parité que l’arbitre sud-africain siffle la fin de la première période. Au retour des vestiaires, les Verts reviennent sur le terrain avec la ferme intention d’en finir une fois pour toute avec les Pharaons. Cinq minutes ne s’étaient pas écoulées que les Algériens vont créer une occasion en or d’ouvrir la marque ; sur un coup franc de Belhadj, Matmour reprend de la tête, mais la balle sera dégagée sur la ligne par Zaki. Galvanisés, mais décidés à sauter le verrou égyptien, les Algériens vont redoubler d’effort en vue de débloquer la situation. L’Algérie domine et joue face à des Égyptiens qui se sont cantonnés derrière. À la 60’, Matmour bloque le ballon et s’engouffre au milieu de l’axe de la défense égyptienne et du pied gauche adresse un tir qu’Al-Hadry n’a pu intercepter à la grande joie du public algérien. Complètement libérés par cette réalisation, les Verts vont jouer l’attaque à outrance et parviennent à assommer les Pharaons par un deuxième but signé Ghezal. Et de quelle manière : sur un coup franc de Ziani, le sociétaire de Sienne saute plus haut que tout le monde et place une tête qui ne laisse aucune chance au gardienAl-Hadry.

    Algérie 2-Égypte 0.  Complètement assommés par ces deux réalisations, mieux libérés et bien organisés, les Verts vont donner une leçon de football aux Égyptiens. Ces derniers n’ont pu rien faire pour stopper la fougue des coéquipiers de Mansouri lesquels sur un bon travail de Ziani sert idéalement Djebbour qui seul face à Al-Hadry parvient tranquillement à corser l’addition et par la même occasion sceller définitivement le sort de la partie. trois buts à zéro, les carottes étaient bel et bien cuites pour l’Égypte qui savait qu’à ce moment-là qu’elle avait perdu trois précieux points pour la course au Mondial-2010, même si Abou Trika parvient à sauver l’honneur dans les derniers instants de la partie.


    Résultats:
    Zambie – Rwanda 1-0
    Algérie – Égypte 3-1
     
     Classement
                        Pts  J  G  N    P   Bp   Bc
    1- Algérie          4    2  1  1    0    3   1
    2- Zambie           4    2  1  1    0    2   1
    3- Rwanda           1    2  0  1    1    0   1
    4- Égypte           1    2  0  1    1    2   4



    Source:Liberté


    4 commentaires


  • Le CA Batna qui n’avait besoin que d’un seul point pour accompagner le WA Tlemcen et le MC Oran en division Une, a débuté la partie en trombe, en ouvrant la marque dès la            24e minute de jeu par l’opportuniste attaquant, Bouraoui.
    Toutefois, lorsque le joueur du Chabab, Kebia a été exclu pour cumul de cartons, et que juste après Arabet a égalisé pour le PAC (34e), tout le monde a craint le pire pour cette équipe. D’autant plus que Benachour a ajouté un second but pour les Algérois à la 42e minute de jeu.
    Toutefois, dans un sursaut d’orgueil, les Batnéens obtiennent un penalty, transformé par le buteur du jour Bouraoui à la 45+2e.
    En seconde période, la formation locale a tenté de marquer le but qui lui manquait pour aspirer jouer la saison prochaine parmi l’élite, en vain. En effet, malgré l’infériorité numérique, le duo Benyelles–Bouaârara a tissé une véritable toile qui n’a rien laisser passer.
    Les Cabistes peuvent fêter leur grand retour en D1 et attendre, dès à présent, le grand derby entre le CABatna et le MSPBatna, cette fois-ci, en Division 1.

    6 commentaires
  •  

    Samedi 30 mai:
    Championnat de France de vitesse séniors et espoirs, ce rassemblement annuel est l’occasion de pouvoir distinguer les grimpeurs français les plus rapides et de détecter la future élite française, avec la présence de la Championne de France 2008 et 2006 Mathilde COUCHOT et le Champion de France 2004 et 2008 Nicolas JANUEL.

     Au gymnase Lionel Terray d'Echirolles(38130). Plus d'infos au 04 76 20 64 34.



     

    Qualification Vitesse

    12h30 Accueil et ouverture isolement Hommes et Femmes

    13h00 Fermeture isolement et ouverture au public

    13h15 Observation et démonstrations

    1 3h30-16h30 Qualifications Hommes et Femmes

     

    Huitièmes et Quart de Finale Vitesse

     

    16h30-17h00 Isolement des grimpeurs pour les phases finales

    17h00-19h00 Huitièmes et Quart de finales Hommes et Femmes

     

    Finale Vitesse

     

    20h00-20h20 Isolement finalistes

    20h30-23h00 Finales Hommes et Femmes

    23h05 Cérémonies Protocolaires


    10 commentaires

  • Grenoble Foot 38
    _OGC Nice  au Stade des Alpes( Grenoble).

    A l'image de Monaco-Auxerre, l'opposition entre Grenoble (onzième) et Nice (huitième), samedi, au Stades Alpes, se jouera sans pression particulière. Les Isérois, qui se sont sauvés la semaine dernière grâce à un succès au Havre, accueille en effet une équipe de Nice qui a assuré son maintien depuis deux mois et qui joue de façon relâchée depuis que son objectif est acquis. Les Azuréens ont d'ailleurs joué parfois trop décontractés ces dernières semaines, à l'image de leur triste prestation à Nantes (2-0), mais ils se sont bien repris dimanche dernier face à Saint-Etienne, avec un joli succès (3-1), qui n'a pas déplu à Frédeéric Antonetti. Les Grenoblois, de leur côté, chercheront avant tout à se faire plaisir après une première saison satisfaisante en Ligue 1.

    L'importance du premier but : C'est bien simple, lorque le GF38 a ouvert le score, les hommes de Bazdarevic se sont toujours imposés (6 succès) alors qu'ils se sont toujours inclinés après avoir encaissé le premier but (5 défaites). Pour les Niçois, les données sont aussi significatives puisque les Aiglons ont signé 5 victoires après avoir ouvert le score, pour un nul et une défaites, alors qu'ils ont essuyés 8 revers après avoir encaissé le premier but, pour un seul succès et un match nul.

    L'homme à suivre : Loïc Remy sera l'homme à suivre pour cette rencontre. Le jeune international va en effet boucler sa première saison en tant que titulaire indiscutable. Il pourra compter sur sa vivacité et sa technique pour augmenter son compteur.

    Le moment à ne pas rater : Le dernier quart d'heure risque d'être déterminant puisque les deux équipes se montrent très prolifiques dans cette période. Grenoble y a inscrit 8 buts contre 9 pour les Aiglons.

    Les confrontations : Les deux équipes se sont affrontés à neuf reprises pour un bilan très équilibré avec quatre victoires dans chaque camp et un match nul.


    8 commentaires

  • Mardi soir (20h45), Grenoble accueille Rennes au Stade des Alpes. En Championnat, le GF 38 a battu les Bretons chez lui (1-0), avant de s'incliner sur le même score à la Route de Lorient. Les Isérois sont en tout cas très motivés par cette rencontre qui peut leur offrir une finale de prestige au Stade de France, l'année de leur montée en Ligue 1.

    «Depuis notre victoire contre Toulouse, on s'est totalement projeté sur cette demi-finale, on ne parle plus que de ça. Il va falloir se dépenser, tout donner. Aller en finale serait vraiment grandiose.» Mecha Bazdarevic a beau expliquer que Grenoble ne s'est concentré sur la Coupe de France que depuis ce week-end, il concède cependant qu'elle a largement occupé les esprits depuis la qualification obtenue contre Monaco : «On s'est engueulé avec les joueurs. Inconsciemment, on a tous pensé à cet événement. Quand on est joueur, c'est compréhensible, mais il fallait se dire les choses. Notre objectif, c'est le maintien. La Coupe, c'est du bonus. Maintenant qu'on a battu Toulouse, on est tous prêts à mourir sur le terrain pour aller jusqu'au Stade de France». Pour ce match, Jemmali et Akrour (cuisse) sont très incertains mais Battles revient de suspension. «Il va apporter tout ce qu'il a apporté jusqu'à maintenant : sa technique, sa vision du jeu et son expérience. Il va également nous être très utile sur les coups de pied arrêtés», s'enthousiasme "Mecha". L'année où il accède en Ligue 1, le club isérois est donc à une seule marche de se rendre à Saint-Denis pour une finale de prestige.

    Pour cela, il faudra disposer de Rennes, qui sera privé à la fois de Lucien Aubey, expulsé ce week-end à Monaco, et de Kader Mangane, suspendu jusqu'en fin de saison. Des Bretons qui ont cru à une possible qualification pour la Ligue des champions jusqu'à la trêve avant de rentrer peu à peu dans le rang pour pointer aujourd'hui à la septième place. Ramener la Coupe de France en Bretagne, et donc une qualification assurée dans la nouvelle Europa League, serait une belle consolation. «Ca risque d'être serré contre Grenoble. Le fait qu'on soit dans le dernier carré en Coupe rajoute de la tension. Il faudra faire attention sur coups de pied arrêtés», nous a expliqué
    Nicolas Douchez, le portier rennais. L'ancien gardien de Toulouse espère d'ailleurs se qualifier pour la finale et y retrouver... le TFC : «Nous on veut gagner la finale, peu importe l'adversaire. Maintenant, c'est vrai que si c'était contre Toulouse, ce serait un joli clin d'oeil du destin.» Et l'occasion de dépoussiérer l'armoire aux trophées de Stade de la Route de Lorient, seulement garnie par deux Coupes de France (1965 et 1971).

    Source : L'Equipe

    Les équipes probables :
    GRENOBLE : Le Crom - Regragui, Paillot, Cesar, Robin (ou Vitakic) - Touré, Batlles (cap.), Romao, Courtois - Boya, Moreira

    RENNES : Douchez - Fanni, Hansson (cap), Mbia, Bocanegra - Lemoine, Br. Cheyrou - Danzé, Leroy, Sow - Thomert


    Sur France2 à 20h35

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique