• Place Verdun (en face le préfecture de l'Isère).

    4 commentaires
  • Pratique, et peu coûteux à l'entretien, vous ne regretterez pas de vous offrir ce superbe jeune diplômé en pleine santé». Voilà, texto, l'annonce que l'on trouve sur eBay (le site internet de vente aux enchères) depuis lundi.

    Yannick Miel, 23 ans, cherche un emploi en vain depuis cinq mois. D'où son idée, un peu provoc: se mettre en vente «aux enchères» sur internet.

    Titulaire d'un master 2 "Intelligence économique et management des organisations" à Bordeaux IV, il dit avoir envoyé 300 candidatures et passé une vingtaine d'entretiens, «sans succès à ce jour».



    Et ce matin;je faisais la queue pour me réinscrire aux ASSEDIC.Une femme qui était au téléphone,s'est retournée vers la file dans laquelle je me trouvais,et elle a crié:"ça y est,j'ai été prise!"
    Dans la file,personne n'a réagi et la femme a laissé couler quelques larmes en ajoutant:"
    On me prend pour deux mois de ménage!"

    Alors que certains patrons ont des parachutes dorés, les petites gens pleurent quand elles trouvent un emploi même précaire et à durée déterminée.

    N'oublions pas que la France a été classée dernièrement le 3ème pays le plus riche au monde.


    10 commentaires
  • <script type="text/javascript"> </script>
     
    Comme je vous en avais déjà parlé le 11 février;les escrocs continuent à sévir et à chercher l'éventuel pigeon .Voilà un récent mail qui montre leur entêtement
    <script type="text/javascript"> </script>
    <script type="text/javascript"> </script>





    JE VOUS FAIS UN DON

    <nobr>Mardi 17 Février 2009 11h43mn 00s</nobr>

    Bonjour bien aimé,


                  Je suis Monsieur Lenoire MATHIEU, né le 11 Novembre 1946 en Belgique.

    Je souffre d’un cancer de gorge depuis maintenant près d'un mois et demi.

     

                Mon médecin traitant vient donc de m’informer que mes jours sont comptés du fait de mon état de santé dégradé.

     Ma situation matrimoniale est telle que je n’ai ni femme et encore moins
    des enfants à qui je pourrais léguer mon héritage.

     

               C’est pour cela que je voudrais de façon graçieuse et dans le
    souci d’aider les démunis vous donner ce dit héritage s’élevant à une valeur de 4 millions de dollars canadiens pour votre œuvre de charité.
    Je voudrais avoir les informations suivantes :


     Votre nom complet, un numéro de téléphone .

     

    Je compte sur votre bonne volonté et surtout le bon usage de ces fonds pour votre œuvre.

     

    Lenoire MATHIEU


    4 commentaires
  • Si ça continue comme ça, avec des supporters armés de haches dans les tribunes des stades, on ira vers l’annulation du championnat. Carrément. » Laïd, 50 ans, rencontré au marché de Boumati à El Harrach, à 12 km à l’est d’Alger, est pessimiste. Fervent supporter de l’Union sportive Madinet El Harrach (USMH), Laïd dit ne plus aller au stade suivre son équipe. Raison : « Trop de violence ! ». L’appréhension est là, forte, au point que la Ligue nationale de football (LNF) a décidé du report du match retour contre le MCA, prévu hier et qui devait se dérouler au stade Omar Hamadi à Bologhine (ex-Saint Eugène).

    « Nous n’assumerons pas une rencontre un dimanche qui coïncidera avec l’horaire de la sortie d’école et des bureaux. Nous avons proposé un jeudi ou un vendredi, en vain », nous explique Mohamed Laïb, président du club harrachi, contacté hier. On se souvient du match aller USMA-MCA (1-1) à Rouiba en août 2008 : « Des bagarres, des policiers en nombre insuffisant, des supporters des deux équipes mélangés dans la même queue pour entrer au stade, c’est normal qu’après ça dégénère », raconte un jeune supporter harrachi. Ensuite, il y a eu les graves incidents fin janvier au stade d’El Harrach lors de la rencontre USMH-ES Sétif, arrêtée à la 60e minute par l’arbitre suite à l’envahissement du terrain par les supporters. L’arrêt du match a eu lieu juste après le second but inscrit par Delhoum en faveur de l’ES Sétif (2-1), but contesté par l’équipe harrachie. L’intrusion des supporters après la destruction du grillage séparant les tribunes du terrain a été suivie par de violentes échauffourées entre le service d’ordre et les supporters. La LNF a pris plusieurs sanctions contre l’USMH : six matches à huis clos, match perdu par pénalité à l’USMH pour en attribuer le gain à l’ESS par le score de trois à zéro, l’entraîneur adjoint Bechouche Nacer interdit du banc de remplacement pendant 10 matches et une amende de 50 000 DA.

    Sabres, haches, insultes et bagarres

    Alors, El Harrach, club dangereux, avec ses supporters, ses kawassir (rapaces, en référence à une série télé syrienne), son « armée jaune » ? « Notre réputation nous devance là où nous allons pour suivre nos joueurs », regrette Imad, la vingtaine, adossé au mur du café du club de football de l’AREH, El Kahla, à la Rotonde au centre-ville d’El Harrach. Avec deux amis, casquette portée de biais, tasse de café à la main, ils ont suivi les Jaune et Noir partout. « Trouves-tu normal que les gens attendent les Harrachis avec des sabres et des haches ? On a nos agités, ceux qui veulent casser, voler, se bagarrer, mais on n’est pas tous comme ça ! », dit l’un d’eux. « ça démarre toujours avec les gamins, personne ne les accompagne, ne les encadre, mais quand d’autres gamins de l’autre équipe leur lancent des pierres, les insultent, ou que les policiers se mettent aussi de la partie, personne ne peut les arrêter. Puis les plus âgés interviennent pour venger les plus jeunes, des deux côtés... Et c’est la guerre », explique Imad. « Si ce match reporté était tenu dans un grand stade, au 5 Juillet ou à Blida, il n’y aurait que du football ! A Bologhine, c’est petit et pour y accéder, les supporters des deux clubs sont tout le temps au coude à coude. ça donne une situation où tout peut arriver ! », ajoute-t-il. « Quand on est partis à Annaba ou à Sétif, est-ce qu’il y a eu des problèmes de violence ? Non. On était dans une même galerie. Le problème est que certaines équipes ne se supportent pas. En plus, il faut voir comment la police réagit : pourquoi frapper des gamins ? Pourquoi se mettre à jeter des pierres sur nous ? Ils ne savent pas gérer, c’est tout ! », poursuit son ami Khaled, qui nuance : « ça ne veut pas dire que nous n’avons pas des gens à problèmes, on a de sacrés phénomènes, mais je crois bien que la majorité des supporters vont au stade pour le football ». « En fait eddoula (le pouvoir) ne nous aime pas, El Harrach c’est un million et demi de personnes qui n’ont d’existence que lorsqu’on parle dans les journaux de la violence dans les stades. Si au moins on parlait d’eux de temps en temps pour autre chose, de temps en temps seulement », concède-t-il.

    « La violence est née parce que beaucoup de Harrachis vivent la hogra et la misère, ne cherchez pas plus loin ! Regardez autour de vous, la gadoue, les rues défoncées, le chômage, la saleté... Ici et ailleurs, les jeunes se sentent traités comme des non-humains ! », proteste celui qu’on appelle Rouji, qui tient un étal au marché Boumati. « Alors ces jeunes-là, quand ils cassent, quand ils brûlent, ils savent qu’ils existent... ils prouvent qu’ils existent. Même Al Jazeera parlera d’eux ! C’est tout ce qui leur reste », lance-t-il. Il est contredit par Hamma, un grand barbu qui tient l’étal d’en face : « Non, la vraie raison c’est le manque d’éducation des plus jeunes. J’espère que la décision de jouer à huis clos poussera tout le monde à réfléchir. ça a marché avec d’autres clubs. » « Les massacres, les balles, le terrorisme...On a grandi dans le “choc”. On n’a connu que cela, la violence. J’ai 28 ans, qu’est-ce que j’ai vu dans ma vie à part ça ?! », interroge Khaled, agitant sa tasse vide. Avant d’aller chercher un autre café, Imad lâche : « Qu’ils déplacent le derby au Sahara, comme ça, personne ne partira voir le match, pas de police, pas d’Etat, pas de casse... C’est ça ce que l’Etat veut ? ».

    Source:El watan


    votre commentaire
  • Voilà un mail que j'ai reçu aujourd'hui,cela montre à quel point les escrocs ne connaisent pas de limites pour alpaguer un éventuel pigeon.Et le second mail intervient;car j'ai remis les pendules à l'heure.


    "Bonjour,


    Bonjour à vous je me nomme Mlle Sarah Mohamed Guei, fille cadette de feu Mr le Général GUEI ROBERT ancien chef d⤙état de la république de Côte d⤙Ivoire et Président du parti politique UDPCI assassiné dans la nuit du 19 septembre 2002 lors de la tentative de "putsch" qui a conduit le pays à la guerre civile.

     

    Vous trouverez ici les détails sur la dernère marche de mon père:

     

    http://www.linter-ci.com/article.php3?id_article=2889

     

    Je vie présentement dans la clandestinité à Londres compte tenu du fait que mon nom figure en bonne place sur la liste des personnes à éliminer par les " escadrons de la mort".

     

    Toute Notre famille a été assassiné à Abidjan heureusement pour moi je suis à Londres pour suivre mes etudes depuis l'age de 17 ans.

     

    J'ai toujours renié la fortune de mon père raison pourlaquelle je me suis expatrié pour poursuivre mes etudes et avoir une vie à moi.

     

    L'avocat de mon père résidant ici à Londres avec qui j'etais tout le temps en contact m'a informé que suite au decès de tous les membres de ma famille à Abidjan je suis que la seule vivante à qui tous les biens de notre famille doivent revenir.

     

    Ces biens sont representés par des maisons, des entreprises et des comptes en banque en Afrique et en Europe precisement à la Banque Atalntique en Cote d'Ivoire et la Standard chartered bank à Londres.

     

    Récemment, mon Docteur m'a informé du fait que je souffrirais d'une maladie sérieuse le CANCER, le mal qui me dérange le plus est l'hypertension, Après avoir su mon état j'ai décidé de donner ces biens à une Eglise, une Mosqué ou à une personne qui utilisera cette fortune tel que je l'instruirais.
     
    Je suis interessé d'utiliser ces biens materiels et financiers pour la propagation de l'oeuvre de Dieu, sous quelque forme que ce soit pour la Charité, Ministère évangelique travail, Batir une Eglise, une Mosquée, la Clinique, l'école, Orphelinat, la Bibliothèque et le forage d'eau pour les orphelins, pour la communauté locale, Veuve, Vieille personne agée, et les personnes vivant avec le VIH SIDA qui ne peuvent pas se permettre de payer pour les soins, l'école et les denrées alimentaires ou d'une autre par rapport à l'oeuvre de Dieu, ne manqueront pas de se repartirles fonds à travers le monde, MAIS S'IL VOUS PLAIT PAS POUR LA GUERRE, la bible declare qu'est bénie la main qui donne.
     
    J'ai pris cette décision parce que je n'ai aucun enfant qui pourrait hériter de ces biens et je ne veux pas que les efforts de mon père soient dilapidés par des non-croyants.

     

    Je ne veux non plus une situation où ces biens seront employés dans les choses du monde; raison pour laquelle je prends cette décision, je ne crainds point la mort par conséquent que je sais où je vais, Je sais que je vais être dans le royaume du seigneur Exode 14 verset 14 dit :"le seigneur défendra ma cause et je demeurerai dans sa paix".
     
    Je vous donne les contacts de l'avoct mon père résidant à Londres tout comme moi actuellement, je veux que vous et votre église priez toujours pour moi parce que le seigneur soit toujours mon berger.

     

    Etude Juridique Maître Stephane Bint Edguard.

    802 W. Lumsden Road
    Brandon, FL 33511-6279
    Londres - ROYAUME-UNI

    Tél : +44 703 187 2963
    Fax : +44 870 495 4932

    Email: avocat-stephane-bint@lawyer.com

    Site Internet: www.avocat-stephane-bint.co.cc

     

    Mon bonheur est que j'ai vécu une vie de digne chrétien. Celui qui veut servir le seigneur doit le servir dans l'esprit et la vérité.

     

    Veuillez demeurer toujours dans la prière toute votre vie, veuillez me rassurer que vous agirez en conséquence comme je l'ai évoqué ci-haut, Tout en espérerant recevoir votre réponse que Dieu vous benisse.

     

    NB : Je vous recommande de traiter cette affaire avec subtilité et confidentialité vu la clandestinité dans laquelle je vie présentement. Vos conseils et suggestions seront les bienvenus. Que Dieu vous bénisse ! Mlle Sarah Mohamed Guei. "


    Photo prise lors de ma dernière opération il y'a cinq mois.

     

     

    "Bonjour

     

    Je vois par votre reponse que vous êtes restez ceptique vis-à-vis de mon courriel.

    Sachez que ceci  n'est en aucun cas un canulard raison pour laquelle vous avez tous les contacts et coordoonnées de mon avocat.

    Je vous demande d'ecouter votre coeur et non la pensée de quelqu'un car le " salut est personnel".

    Voici a nouveau les contacts demon avocat je vous demande de prendrela bonne decision".

     

    Etude Juridique Maître Stephane Bint Edguard.

    802 W. Lumsden Road
    Brandon, FL 33511-6279
    Londres - ROYAUME-UNI
    Tél : +44 703 187 2963
    Fax : +44 870 495 4932

    Email: avocat-stephane-bint@lawyer.com

    Site Internet: www.avocat-stephane-bint.co.cc

    <script type="text/javascript"> </script>


    Alors faites très attention à ce genre d'escroquerie!
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript"> </script>

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique