• dilem aidhic aid
    hic lune
    aid dilem
    aid hic


    17 commentaires
  • « La pensée d'un homme est avant tout sa nostalgie. » Albert CAMUS

     

     

    Je voulais partager avec vous la lecture de ce très beau livre consacré à Albert Camus.

    "Pour la première fois, une biographie s'attache à éclairer le génie d'Albert Camus par le génie de sa terre natale, l'Algérie, et celui de sa ville tant aimée, Alger, sans lesquelles, disait-il, il ne pouvait pas vivre... L'Algérie est l'espace tout entier de son imaginaire et de son engagement. Avec le temps, le conflit et l'exil, elle est même devenue une sorte d'Eden illuminant cette part intime qu'il appelait " obscure " et dont il regrettait, un an avant sa mort, qu'elle ne fût pas davantage perçue. Il fallait un autre fils d'Alger pour comprendre cette dimension sensible de l'écrivain. Alain Vircondelet a grandi dans un quartier populaire, il a fréquenté les mêmes écoles, les mêmes plages, les mêmes lieux qu'Albert Camus. Grâce à son ample connaissance de l'oeuvre, il raconte la douleur de l'exil et la nostalgie d'un pays devenu mythique, lieu de refuge et de consolation..."


    17 commentaires
  • « Impossible de vous dire mon âge, il change tout le temps. »

     

     

    bougie 24

    Pages vues: 200 063
    Visites totales: 80 710
    Journée record: 16/10/2009 (726 pages vues )
    Mois record: 10/2009 ( 6 582 pages vues)

    16 375 commentaires au lundi 12 août à 16h16

    Merci à vous toutes et tous


    28 commentaires

  • Picture Cub

    Voilà que l'on se cache

    Quand se lève le vent
    De peur qu'il ne nous pousse
    Vers des combats trop rudes
    Voilà que l'on se cache
    Dans chaque amour naissant
    Qui nous dit après l'autre
    Je suis la certitude
    Voilà que l'on se cache
    Que notre ombre un instant
    Pour mieux fuir l'inquiétude
    Soit l'ombre d'un enfant
    L'ombre des habitudes
    Qu'on a plantées en nous
    Quand nous avions vingt ans

    Serait-il impossible de vivre debout

    Voilà qu'on s'agenouille
    D'être à moitié tombé
    Sous l'incroyable poids
    De nos croix illusoires
    Voilà qu'on s'agenouille
    Et déjà retombé
    Pour avoir été grand
    L'espace d'un miroir
    Voilà qu'on s'agenouille
    Alors que notre espoir
    Se réduit à prier
    Alors qu'il est trop tard
    Qu'on ne peut plus gagner
    A tous ces rendez-vous
    Que nous avons manqués

    Serait-il impossible de vivre debout

    Voilà que l'on se couche
    Pour la moindre amourette
    Pour la moindre fleurette
    A qui l'on dit toujours
    Voilà que l'on se couche
    Pour mieux perdre la tête
    Pour mieux brûler l'ennui
    A des reflets d'amour
    Voilà que l'on se couche
    De l'envie qui s'arrête
    De prolonger le jour
    Pour mieux faire notre cour
    A la mort qui s'apprête
    Pour être jusqu'au bout
    Notre propre défaite

    Serait-il impossible de vivre debout

     

     

     

    33 commentaires
  • Humour 8930 Humour 8966 Humour 8990 Humour 9020 Humour 9039 Humour 9074 Humour 9097 Humour 9111 Humour 9116


    46 commentaires