• Les sex toys font vibrer le tribunal

    Le tribunal correctionnel de Paris a débattu du caractère pornographique d'une boutique près d’un collège.

    Un sex toy est-il un jouet érotique ou un objet pornographique ? La question était débattue mercredi au tribunal correctionnel de Paris, saisi par deux associations qui veulent faire interdire une boutique de sex toys située à proximité d'un collège.

    En jeu, l'application d'une loi sur la protection de l'enfance de 1987, réformée en 2007, qui interdit "l'installation, à moins de 200 mètres d'un établissement d'enseignement, d'un établissement dont l'activité est la vente (...) d'objets à caractère pornographique".

    Mais il y a un hic : le texte omet de préciser ce qu'est un "objet pornographique". Toute la question de cette audience surréaliste était donc de savoir si les sex toys vendus par le magasin relèvent de la pornographie ou non.
    illustration 19078 926

    « Sens interditsPatrice Ciprelli reconnaît des achats d'EPO "pour son usage personnel" »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 10 Février 2012 à 10:47
    ZAZA
    Excellent ma Féthi. Bises et bon vendredi
    2
    Vendredi 10 Février 2012 à 11:38
    biker06
    j'etais dans la chatte à carla , parce que le nain est incapable !
    @ + Pat
    3
    Vendredi 10 Février 2012 à 14:38
    Excellent! Les mots ont un sens, après tout.
    4
    Vendredi 10 Février 2012 à 14:51
    •-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-
    un cas qui fait rebondir ^plus d'un
    histoire à suivre

    ti bo

    •-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-•
    5
    Samedi 11 Février 2012 à 15:39
    Valentine
    ^-^ Pas mal le dessin !!
    6
    Dimanche 12 Février 2012 à 04:37
    "où étiez-vous dans la nuit de..."
    "dans un trou paumé"...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :