• Haraga:Partir à tout prix.



    Des femmes, des mineurs et un enfant de 4 ans parmi l’expédition.

    Une femme de 35 ans avec son enfant de 4 ans, deux jeunes filles de 18 et 30 ans, trois mineurs de 16 et 17 ans et 19 harraga adultes, dont un ayant récidivé quelques heures à peine après sa libération par la justice. Telle est la composante d’une expédition clandestine peu ordinaire qui a été interceptée hier par les éléments des garde-côtes de la marine de Annaba. C’est ce qu’a confirmé Zaïdi Abdelaziz, chef de la station maritime principale des garde-côtes de Annaba.



    Ils étaient tous entassés dans une embarcation artisanale de 4 m motorisée par un Suzuki 40 chevaux lorsqu’ils ont été aperçus à 2h30 à 5 miles marins au nord de la plage de Sidi Salem. La femme et les deux filles sont originaires de Annaba. Tout autant que les trois garçons mineurs, elles ont dû payer chacune 70 000 DA pour « réserver » une place sur l’embarcation de rêve. Originaires de Souk Ahras, Skikda et Annaba, les 25 harraga ont passé plusieurs jours à scruter le ciel et espérer des conditions climatiques favorables pour appareiller à partir de la plage de Sidi Salem. Hier, ils l’ont fait. Ainsi, le fait marquant est que les femmes algériennes commencent à céder à l’enchantement des passeurs sans scrupules qui leur promettent monts et merveilles dès leur arrivée sur les côtes italiennes.

    Divorcée, au chômage et vivant seule avec à sa charge un enfant de 4 ans, Zohra dit n’avoir aucun espoir pour rester en Algérie. L’espoir est beaucoup plus exprimé pour l’avenir de son enfant qui, par cette tentative de brûler les frontières, tente de l’épargner d’un avenir incertain en Algérie dont elle est victime. C’est par instinct maternel protecteur qu’elle a agi ainsi. Elle sait que les enfants et mineurs sont protégés par des conventions internationales jusqu’à l’âge adulte dont l’Italie, le pays d’accueil, est signataire. Elle sait également que les femmes seules avec enfants sont également protégées par des conventions internationales. D’où l’enjeu de cette escapade. Cependant, tel un château de cartes, ce rêve s’est effondré à l’émission du premier décibel provenant du mégaphone des garde-côtes les sommant d’arrêter.

    L’embarcation affalée au port, les 25 harraga ont subi le traitement de routine et ont été présentés au procureur près tribunal de Annaba. Libérés, ils comparaîtront le 21 décembre prochain en réponse à une citation directe. Rappelons que 65 candidats à l’immigration clandestine ont été interceptés avant-hier par les mêmes éléments des garde-côtes. Ce qui porte le compte à 80 harraga arrêtés en 48 heures.


    Source: El Watan.



    Voici un dialogue qui résume une situation qui devient(malheuresement) de plus en plus grave en Algérie.
    .
    Voila depuis quelques temps déjà que je rencontre des vieilles femmes qui veulent quitter l'Algérie et aller vivre à l'étranger.

    Que pensez-vous de ce nouveau phénomène?

    ... Il y a une limite d'âge pour les " haraga " ? ;)

    Non il n'y a pas de limite d'âge juste une limite de ce qu'elles peuvent supporter. D'ailleurs il est bien plus facile aux personnes âgées d'obtenir le visa qu'aux plus jeunes, il suffit de connaitre l'astuce......

    Je vous jure que c'est désolant d'entendre des vieilles parler ainsi... dire que le pays est foutu à ce point? Si les vieilles pensent comme ça... que penseront les jeunes?

    ça veux dire quoi "haraga"?

     Elles sont prêtes à tout, non ? ;)

    C'est celles qui voudraient rejoindre l'autre rive croyant que la vie y est bien meilleure et surtout plus juste ;)

    Sarko yandeb ahnakou( va se griffer le visage) si les vieilles débarquent .

    ... Un haraga est un "sans-papiers " ! ;)

    Un harragua ne peut être un sans papiers tant qu'il est en Algérie ; une fois qu'il ou elle passe de l'autre côté il est soit un sans papier soit un demandeur d'asile ;)

    tout le monde à son eldorado ;) moi le mien c est l algerie
    merci pour la traduction ;)

    ... On ne naît pas haraga, on le devient. ... Tu as tout compris ! ;)

    On ne naît pas haraga, on le devient

    Et nos vieilles veulent mourir en haraga

    Veulent ou préfèrent ???

    Celles que j'ai rencontrées  et avec qui j'ai discuté... elles le veulent bien. ;)

    ... Et elles le valent bien ? ;)
     
    Ben oui . haraga ... je le vaux bien ;) :lol:
    haraga = ensemble de personne qui commettent l'action de yahrag
    yahrag cela veut dire passer sans autorisation, monter dans un metro sans ticket , rentrer dans un stade sans billet en escaladant un mur , entrer dans un pays ou traverser une frontiere sans visa ni document officiel c'est ce qui veut dire harag , , haraga c'est un groupe de personne qui ont décidé de passer à l'action tout simplement haraga c'est la traduction de clandestin dansle  jargon algérien.
    mes amis on parle d'une catastrophe qui n'est qu'à ses debuts ,c'est des vérités que les sages avaient deja prédites il y a des années
    "en mel yakoul en mel ouel baqui yehmel" ce qui veut dire des fourmis boufferont des fourmis et ce qui resteront s'exileront , les fourmis dans la ciatation representent les hommes on est qu'au debut des prémices des prédictions des  devins.Que Dieu ait pitié de nous.
    Et si l'occasion vous est offerte un jour, allez voir le film de Tariq Téguia "Roma wala ntouma" (Rome plutôt que vous!)(2008)

    « Un mot pour HenriEt pendant ce temps là.....à l'assemblée algérienne »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 12 Novembre 2008 à 18:08
    trublion
    je me dis qu'il devient urgent de clamer haut et fort dans toute l'Afrique , que l'Europe n'est plus un paradis. Il faudrait aussi que les passeurs soient jugés en Afrique où j'en suis sur la punition fera réfléchir les autres .
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :