• Et dans l'Hexagone?

     


    13 % des salariés occupent un emploi précaire.

    13 % de salariés occupent un emploi précaire. Il s’agit pour une très grande part de contrats à durée déterminée, qui représentent 1,8 millions de personnes et 8 % de l’ensemble des emplois. Les deux-tiers travaillent dans le secteur privé. L’intérim et les contrats aidés forment chacun 2 % de l’ensemble des emplois salariés.

    La précarité est loin de concerner l’ensemble des emplois. Pour partie, l’exagération du phénomène a un impact sur les salariés : si une grande partie du marché du travail est dégradée, autant se contenter de ce que l’on a et ne pas réclamer davantage.

    Ceci dit, ces données sous-estiment l’ampleur du phénomène. D’abord parce qu’une partie des salariés en contrat à durée indéterminée sait que leur situation reste très fragile, qu’ils peuvent être licenciés rapidement. Ensuite parce que le taux de précarité varie en fonction de l’âge, pour les jeunes la situation est plus délicate. Les deux seules catégories qui sont épargnées sont celles qui disposent d’un statut protecteur ou d’un diplôme qui leur permet de retrouver plus facilement un emploi en cas de licenciement.

    L’emploi selon les statuts
    Unité : milliers et %
    Nombre
    Taux

    Salariés 22 497 100
    Dont :
    Fonctionnaires 4 472 20
    Salariés du privé en CDI 15 199 68
    Emploi précaire 2 826 13
    Détail de l’emploi précaire
    Intérimaires 547 2
    Contrats à durée déterminée 1 829 8
    - du privé 1 261 6
    - du public 569 3
    Stagiaires et contrats aidés 450 2
    - du privé 290 1
    - du public 160 1
    Ne comprend pas les apprentis
    Source : Insee, enquête emploi. Année des données : 2007

    L’évolution

    La précarité a essentiellement augmenté entre 1982 et 1990, puis de 1993 à 2001. Après avoir baissé de 2002 à 2004, le taux s’est remis à progresser. Le ralentissement économique actuel a deux effets. Dans un premier temps, ce sont les intérimaires et les contrats à durée déterminée qui ne seront pas renouvelés. Mais si l’incertitude s’installe, on pourrait à nouveau voir la part de l’emploi précaire s’accroître.











    Évolution de la précarité en France
    Unité : milliers et %
    Nombre de salariés précaires
    Taux de précarité

    1982 1070 5,8
    1983 1011 5,4
    1984 959   5,2
    1985 1135 6,1
    1986 1342 7,2
    1987 1484 7,9
    1988 1631 8,6
    1989 1717 8,8
    1990 1710 8,7
    1991 1625 8,2
    1992 1713 8,6
    1993 1870 9,5
    1994 1887 9,5
    1995 2160 10,8
    1996 2221 11
    1997 2317 11,4
    1998 2451 11,8
    1999 2473 11,6
    2000 2751 12,6
    2001 2690 12
    2002 2585 11,5
    2003 2567 11,4
    2004 2569 11,4
    2005 2677 11,8
    2006 2721 11,9
    2007 2826 12,4

    Source:Insee:Enquête Emploi
    « Serrez la ceinture!Sahara. »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 13 Novembre 2008 à 08:21
    bunny le chti
    salut merci pour ce tableau évoquatif Dans les hyper marchés beaucoup sont en emploi précaire la pauvreté va certainement s'accentuer en 2009 à cause de la crise financière alors que ceuix qui font des conneries dans les banques boufferont du caviar et autres bons plats aux fêtes de fin d'année ca devient écoeurant bonne journée
    2
    Lundi 24 Novembre 2008 à 23:34
    Mahé
    bonsoir, vos articles résonnent... je reviendrais c'est certain... soleil à vous et à tous les lecteurs, mahé (reussitemploi.over-blog.com)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :